Pasteur Nick vijicik, Dieu a gagné 4 millions âmes au travers de lui, sans jambes ni bras. Marié et père de 4 enfants, ce grand serviteur de Dieu a visité déjà  69 pays, et rencontré 9 présidents de la république.

Né sans pieds et sans mains, Nick aurait pu avoir des raisons irréfutables selon le commun des mortels de renier Dieu, de se rebeller à tout jamais s’estimant léser mais il refusa de rester prisonnier de sa morbide détresse.

Epris d’un courage miraculeux, il entreprit de livrer publiquement son histoire, sa foi en Dieu, ses espoirs jusqu’aux extrémités du globe, à tous les peuples de la terre, au travers de rencontres variées et diverses.

Ce matin-là du 4 décembre 1982, à Melbourne, une ville d’Australie, une famille de pasteurs découvre avec stupéfaction que leur premier enfant, leur fils est né sans membres. Ni inférieurs, ni supérieurs, juste le torse et la tête. Imaginez une seconde l’effroi. Celui des parents, des amis, de l’église, les médecins n’ayant à les soulager d’aucune raison médicale. Pourquoi ? Allait-il survivre ?

Souvenirs pénibles, selon ses propres dires : « ma mère au début ne voulait pas me tenir dans ses bras, elle ne voulait pas même m’allaiter ».

En grandissant, Nick ne pouvait aucunement faire confiance à Dieu ni se faire confiance à lui-même à la vue des autres enfants qui n’étaient guère semblables à lui.

Il raconte qu’à l’âge de huit ans, période où bon nombre d’entre eux vivent encore l’insouciance, lui essaya de se donner la mort par noyade puis abandonna l’idée en pensant à la douleur des siens.

Ce fut bien la dernière fois qu’il tenta ce funeste dessein puisqu’un jour sa mère lui montra un article paru sur un homme sévèrement handicapé et lui annonça : « Nick, Dieu va t’utiliser, je ne sais où ni comment mais il va le faire ». Et de nouvelles graines commencèrent à germer dans son cœur.

La belle leçon de vie et d’humilité

Sa bouleversante histoire, Nick la transmet, sincèrement, presque le sourire aux lèvres comme pour nous dire gardez votre joie et votre foi en Dieu et témoignez comme moi de ses hauts faits.

« J’ai compris que ça ne servait à rien d’être coupé de l’extérieur lorsqu’on était brisé de l’intérieur. J’ai découvert que Dieu pouvait guérir sans changer les circonstances et j’ai donné ma vie à Jésus à 15 ans en lisant Jean 9 ».

En effet, dans ce passage, il est question d’un homme aveugle de naissance que Jésus rencontre ; les gens lui posant la question de la raison de ce handicap, il répondit que c’est afin que les œuvres de Dieu soient manifestées en lui.

« Je crois que c’est Dieu qui m’a insufflé la vie et la foi, cette foi est venue sur moi, cette paix est venue sur moi, j’ai trouvé la vérité en Jésus- Christ, la réponse à mes questions ».

Reconnaissant la valeur intrinsèque dans l’amour de Jésus seul, Nick y puisa sa force et fit ce que tout le monde pensait impossible pour lui.

« Car il a été crucifié à cause de sa faiblesse, Mais il vit par la puissance de Dieu; nous aussi, nous sommes faibles en lui, mais nous vivrons avec lui par la puissance de Dieu… » {2 Corinthiens 13 v 4}.

Aujourd’hui, à l’instar de ses parents qui servent toujours ardemment le Seigneur, Nick Vujicic né Nicholas James Vujicic est un prédicateur, un motivateur et directeur d’un organisme à but non lucratif : « Life Without Limbs » littéralement «Vie sans membres », dédié aux personnes handicapées. Côté vie privée, l’homme est l’époux d’une ravissante femme du nom de Kanae et l’extraordinaire papa d’un joyeux garçonnet.

Mais le Seigneur m’a dit : ma grâce te suffit, car ma puissance manifeste sa force dans l’infirmité. Je me glorifierai donc très volontiers plutôt dans mes infirmités; afin que la puissance du Christ repose sur moi et à cause de cela je prends plaisir dans les infirmités, dans les injures, dans les nécessités, dans les persécutions, et dans les angoisses pour Christ; car, quand je suis faible, c’est alors que je suis fort. » {2 Corinthiens 12}

Par Sandrine BRAGA / Artistespress

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here